Archives pour la catégorie Blog

La documentation !

Lors de nombreuse conférence et très souvent au travail, un point important revient tout le temps :

Les tests et la documentation !

Je m’attarde ici sur la seconde partie. En effet, nous passons beaucoup de temps à coder… Mais sans une bonne documentation, notre code n’est pas facilement compréhensible par les autres. Pour une bibliothèque, son utilisation sera faible si la documentation est faible. Pour une application, le code devient legacy très rapidement et personne ne voudra plus le modifier.

Mais que dire de la documentation du langage de programmation utilisé ? Je mets le langage dans la catégorie des bibliothèques. Ceux qui me connaissent un peu sauront que je parle de PHP et plus particulièrement de la traduction de la documentation en français.

Il y a quelque temps, j’ai posté un twit pour inviter les bonnes volontés à venir traduire la documentation.

Après 31 Re-Twit (merci à eux) et 12 j’aime, il y a eu 2 contributions. Le résultat n’est pas si mal !

Au fil de la pérégrination de mon twit, Antoile Bellion a posé une question à laquelle je m’attendais.

La réponse fut pertinente de la part de l’un des traducteurs de la documentation PHP :

Pour ma part, je me suis attaché à réaliser un peu de ménage dans les fichiers à mettre à jour. En effet, certains fichiers à mettre à jour ne comportaient aucune (ou très peux de) modification. Il en reste encore beaucoup, mais le compteur est aujourd’hui à 913.

Pour les nouveaux fichiers à traduire, il reste 1258 fichiers en attente d’une première traduction.

Et vous, pourrez-vous nous aider à rattraper la documentation française de PHP ?

Le guide du traducteur (Anglais) et l’éditeur en ligne.

Bonne année 2016

En ce premier jour de l’année, je viens vous souhaiter une bonne et heureuse année 2016 remplie de joie en famille, entre amis, mais également professionnelle.

L’année 2015 fût chargée d’évènements dans le monde PHP ! Espérons que ces nouvelles versions améliorent notre quotidien et qu’elles nous permettent de progresser vers un code toujours meilleur !

Des bases de DDD, CQRS et EventSourcing en Français

Voici une vidéo d’une réunion du MUG de Lyon (octobre 2015) qui vous présente en 1h25.

DDD : « Domain Driven Design » soit en français « Conception Guidé par le Domaine ».

CQRS : « Command Query Responsibility Segregation » en français « Ségrégation des Responsabilité entre Commande et Requête ».

Event Sourcing : Principe qui place l’évènement qui vient de se produire au coeur du système.

Quelques liens :

Bonne vidéo et n’hésitez pas à réagir dans les commentaires.

PhpCache: NullDriver why ?

If you want to avoid this code in your class using the cache, the NullDriver and a possible answer.

Step 1 : In constructor, check if you have a real cache système

If cache objet is null, instantiate the null driver in a new PhpCache.

Step 2 : remove all if ($this->cache) in your class method and use cache normally.

 

[Updated] DDD with Broadway and the Design Pattern State

Note : This article is the translate of this article. I use Google Translate for help me to write in english. Please, if you read wrong phrase send me the correct by one comment.

In a refactoring sprint, I found that my main aggregate class took much overweight.

I had exceeded 750 lines of code with, in many actions, a « switch » or a dozen « IF ». This did not please me very much because, if a change was required with this level, the amendment would be difficult.

Continuer la lecture de [Updated] DDD with Broadway and the Design Pattern State 

[Updated] Symfony, Broadway and the replay event

Note : This article is the translate of this article. I use Google Translate for help me to write in english. Please, if you read wrong phrase send me the correct by one comment.

On of the main advantages of EventSourcing is the replay event for build a new view database or sync the an old view.

Do have you ever wondered how to go about not send emails on events issued by the aggregates ?

In my case, the dilemma is rather important because many things are based on events. If they are replayed, all treatments are rerun.

In my project, I use Broadway (by QandidateLabs) for implementing the CQRS/ES.

For use the default event bus, you must tag any services with broadway.domain.event_listener and extend this class Broadway\Processor\Processor.
All services will be injected into the event bus by a compiler pass. The latter takes 3 arguments: the event bus service identifier, the tag used for get all services to inject her, and the interface name that services must implement to be injected.

You can reuse the code to add a new event bus without write more code.

3 steps for separate into new bus all services necessary for refresh view.

1) Add a new event bus

2) Add new tag for all services to update the view. By exemple mon_bundle.domain.event_listener.
3) Run new compiler pass with new parameters

This is a SOLID code.

Your event listener must also be. One listener one responsibility.

Finally, during the retransmission of events, simply send them on the bus dedicated to replay events to perform the update only the view.
That’s done! You can retransmit all the events to update the view without having to change the configuration of the production application to prevent the resend of the emails.

Get the source code on github.

Now you can share your experiences in the comments.

Fin du transfert

Et voilà, le transfert est terminé.

Lors de ce genre d’opération, il y a des pertes ! Celles-ci sont voulues car j’en ai profité pour réaliser un petit tri vertical !

Vous trouverez donc en haut la liste de mes applications.

Mes projets open-source sont toujours sur GitHub, mes photos sont sur Flickr, la lettre d’actualités n’existe plus car elle ne sortait pas par manque de temps.

Ce ménage réalisé, il me reste à reprendre quelques-un de mes billets de mon ancien blog. Vous les verrez réapparaître ici au fur et à mesure.

A très bientôt !

[POC] Oauth

Vous avez tous vu, au moins une fois, sur un site Internet le bouton de “connexion Facebook” ou “connexion Google ».

Mais qu’y a-t-il derrière ? Dans la grande majorité des cas, il y a le protocole Oauth en version 1.0a ou en version 2.

Je ne vais pas faire d’explication de texte sur le protocole car d’autres s’en sont chargés pour moi et je les en remercie.

Par contre, je vais vous donner un lien vers deux dépôts GitHub qui contiennent les parties utiles pour la mise en oeuvre du protocole avec Symfony2.

La partie serveur Oauth (facebook/google/etc…) et serveur de ressource : https://github.com/macintoshplus/OauthServerApp

La partie cliente (le site Internet) : https://github.com/macintoshplus/OauthClientApp

Pour la partie cliente, il est possible de faire le même travail (connexion de l’utilisateur et récupération de ses informations) de deux manières différentes :

1) en obtenant du serveur de ressource les informations sur l’utilisateur et ne rien stocker en local. Pour cela j’utilise le package « hwi/oauth-bundle ». Il sera nécessaire d’interroger le serveur de ressource pour rafraîchir les données de l’utilisateur connecté.

2) en obtenant du serveur de ressource les informations sur l’utilisateur et les sauvegarder localement. Les informations peuvent donc être utilisées pour relier l’utilisateur à ses données sur votre site. Pour stocker localement les données j’ajoute à « hwi/oauth-bundle » le très populaire « friendsofsymfony/user-bundle ».

Quel est votre retour d’expérience Oauth ?

Personnaliser le nom de la table de l’eventstore de Broadway

Dans le cas fort probable où vous devez personnaliser le nom de la table où Broadway stocke les évènements, voici comment redéfinir le service :

YAML :

my_project.event_store.dbal

     class: Broadway\EventStore\DBALEventStore

     arguments: [@doctrine.dbal.default_connection, @broadway.serializer.payload, @broadway.serializer.metadata, ‘mon_event_store’]

broadway.event_store:

     alias: my_project.event_store.dbal

Vous pouvez également en profiter pour changer la connexion doctrine à la base de données. Attention toutefois, le changement ne s’appliquera pas à la commande d’initialisation de la table. La commande Symfony utilise la connexion « default ».

C’était mon astuce du jour. Et vous, en avez-vous une ?